You are currently viewing L’apiculture pour lutter contre la déforestation

L’apiculture pour lutter contre la déforestation

 

Un désastre écologique

Cette espèce joue un rôle primordial dans le fonctionnement des écosystèmes. Sa disparition est donc une véritable catastrophe écologique. Habitat naturel pour les lémuriens et autres espèces endémiques, protection des littoraux contre l’érosion et les cyclones : les mangroves constituent aussi un formidable réservoir de gaz à effet de serre participant à la diminution du réchauffement climatique.

Selon une étude menée par la biologiste marine Jennifer Howard, les mangroves peuvent concentrer dix fois plus de carbone que les forêts tropicales ou les autres écosystèmes marins. Quand on sait que 20% des mangroves africaines poussent sur le sol malgache, on mesure toute l’importance de la protection des palétuviers sur la Grande Île.

Pourquoi les mangroves disparaissent ?

L’une des causes de cette disparition est l’exploitation des arbres par les populations locales pour fabriquer du charbon de bois. Les difficultés économiques, le manque de revenus alternatifs entraînent malheureusement une très forte dépendance à cette activité.

Ambanja – une forêt dévastée pour produire du charbon de bois
Ambanja – une forêt dévastée pour produire du charbon de bois

Un programme de formation à l’apiculture

C’est dans ce contexte que la Compagnie du Miel, en partenariat avec Helvetas et Blue Ventures, s’engage à offrir des alternatives. Nous proposons ainsi un programme de formation à l’apiculture afin de permettre aux paysans de travailler avec leur environnement tout en le respectant et le valorisant. Helvetas et la Compagnie du Miel participent au préfinancement de l’achat des premières ruches et du matériel de nos apiculteurs. Une aide indispensable dans des milieux ruraux très pauvres (moins de 2$ de revenu quotidien) où un investissement sur le long terme est inenvisageable, la survie au jour le jour restant la préoccupation première. Les participants au programme bénéficient en plus d’un soutien technique régulier grâce à la présence d’un de nos techniciens pour suivre la production.

Des campagnes de reboisement efficaces

Une fois le miel récolté, nous nous engageons à l’acheter à un prix avantageux pour les apiculteurs. Une partie des revenus générés étant ensuite reversée, grâce à Blue Ventures, aux communautés locales pour la reforestation des mangroves.

Blue Ventures mène un travail d’éducation et d’accompagnement essentiel auprès des communautés pour structurer leurs actions de reboisement. La photo ci-dessous nous montre le fruit de ce travail : une zone dévastée il y a un an par la production de charbon voit de jeunes mangroves repousser.

 Ambanja février 2020 – dans la même forêt dévastée, les mangroves repoussent
Ambanja février 2020 – dans la même forêt dévastée, les mangroves repoussent

Une implication des communautés locales à encourager

Selon la WWF, l’implication des communautés locales a un impact positif et significatif sur la protection de l’environnement : 2 millions de palétuviers ont été plantés entre 2007 et 2017 et 50 000 hectares de forêt ont été préservés. Pour autant, moins de 20% des mangroves malgaches sont à ce jour protégées. La Compagnie du Miel souhaite renforcer ses actions de reforestation à travers l’île, que ce soit pour les mangroves ou d’autres espèces victimes d’exploitation abusive. Pour ce faire, La Compagnie du Miel peut compter sur ses partenaires Helvetas et Blue Ventures qui mènent des actions similaires à travers tout Madagascar.